×

Avertissement

Erreur de chargement du composant : com_tags, Composant introuvable

18 % de l'eau potable

 

En Suisse de nombreuses régions dépendent des aquifères karstiques pour l'alimentation en eau potable. Les informations issues de l'Office Fédéral pour l'Environnement indiquent que les sources de régions karstiques contribuent à hauteur de 18 % de l'alimentation en eau potable de la Suisse[1] .

Dans le canton de Neuchâtel, les trois quart de l'eau potable sont issus des aquifères karstiques.

Des villes comme Montreux, Vevey et La Chaux-de-Fonds sont exclusivement alimentées par le karst.

D'autres villes comme Yverdon-les-Bains ou Bienne sont quant à elles partiellement alimentées par le karst.

 

La question de la mobilisation des ressources en milieu karstique débute généralement par la localisation des réservoirs, l'approche de leur géométrie et des écoulements de la nappe. En Suisse - comme ailleurs - les seules investigations de surface ne permettent pas de résoudre ces "simples" questions.

120309_concept_reserves

L'identification des ressources en milieu karstique reste la première préoccupation des distributeurs d'eau (d'aprés Mijatovic 1993)

 


Les principales ressources exploitées pour l'alimentation en eau potable sont: les eaux de sources (40%), les eaux souterraines (40%), et les eaux de lac (40%) – Données issues de Swiss Gas and Water Industry Association’s Annual Statistical Reports (http://www.trinkwasser.ch/ )

icon suivant