×

Avertissement

Erreur de chargement du composant : com_tags, Composant introuvable

Le karst, source d'énergie renouvelable

 

Les milieux karstiques sont de plus en plus exploités pour la production énergétique: production de chaleur par sondes géothermiques verticales et production d'électricité par turbinage des eaux souterraines (à la source ou directement sous terre).

A l'heure actuelle, de nombreux projets énergétiquement rentables sont ralentis dans leur réalisation voire abandonnés en raison du déficit de données sur les systémes et leur fonctionnement. D'autres projets fonctionnent mais n'atteignent pas les prévisions de rendement attendues.

Hydroélectricité

60% de l'électricité produite en Suisse est d'origine hydraulique. Pour l'essentiel elle est issue de l'activité de 45 barrages de montagne (la Grande Dixence, Mauvoisin, ...)

Les milieux karstiques, structurés comme une succession de réservoirs et de conduits, offrent des potentiels hydrauliques intéressant la production électrique. Compte tenu du manque de connaissance sur le positionnement des conduits et les débits moyens qui y transitent, ces potentiels sont largement sous exploités, que ce soit sur le territoire suisse ou ailleurs.

Ces potentiels, à l'évidence moins productifs que les barrages de montagnes possèdent cependant certains atouts:

  • Les sites potentiels de production couvrent 20% du territoire et sont souvent près des aires urbaines où l'électricité est consommée;
  • La possibilité de produire de l'électricité dans des milieux où la construction de barrages se révèle bien souvent impossible justement en raison de la présence du karst;
  • Un impact environnemental faible en surface (dégradation écologique et esthétique du paysage).

Les techniques de production d'électricité en milieu karstique requièrent souvent la construction d'un barrage souterrain et la pose de conduites forcées. Des variantes proposent l'équipement de la résurgence principale en milieu extérieur.

Géothermie

L'extraction de chaleur du sol et du sous-sol pour le chauffage ou la production électrique est une pratique qui se répand de plus en plus en Suisse et qui s'étend aussi aux environnements karstiques. Ces pratiques ne sont pas sans risques pour l'environnement et particulièrement pour les ressources en eau souterraine (baisse de la température, contamination de la nappe par les matériaux de l'ouvrage, etc.). La nécessité de règles et d'un code de bonnes pratiques est donc indispensable dans le cadre d'une démarche d'exploitation raisonnée.

En Suisse, la multiplication des sondes géothermiques verticales pour le chauffage des logements et infrastructures est encadrée par une législation relativement bien documentée[1] , applicable dans tous milieux mais non spécifique aux milieux karstiques. Il est prévu que le projet SWISSKARST s'oriente dans ce sens.



[1] OFEV (2009). Exploitation de la chaleur tirée du sol et du sous-sol. Aide à l’exécution et aux spécialistes de géothermie.

icon précédent icon suivant